Inspirations & Motivations

Lilou Macé - My Juicy Life

3 septembre 2020 12:23

Lilou Macé - Artisanne de Lumière sur les chaînes YouTube

Tu es connue comme auteur et pour tes interviews et vidéos sur Youtube appelé La Télé de Lilou, comment toute cette aventure a commencé ?

Tout a commencé en Floride aux Etats-Unis. A la fin de mes études à La Rochelle, je suis partie m’installée à Fort Lauderdale. J’y ai découvert le développement personnel. Cela m’a permis de faire un grand bon en avant. Je me suis retrouvée assoiffée de connaissances touchant à l’évolution humaine. Quelques années plus tard lancais avec deux amies le Défi des 100 jours aux US (The 100-Day Reality Challenge) et par conséquence à bloguer sur ma chaine YouTube.

Le « My Juicy Life » était inspiré de quoi ?

J’ai déménagé de Miami à Chicago en 2006 à la recherche d’un compagnon de vie. Ma première émission « my Juicy Life « fut inspirée par les interviews d’Oprah Winfrey, je me suis lancée. Je trouvais que la vie était savoureuse et j’avais envie de partager les secrets d’experts dans le domaine de la conscience.

L’association que tu as créé avec Sonia Choquette entre autre influence ta façon de travailler, de voir le monde ?

Il n’y a pas eu d’association stratégique, simplement une rencontre. Sonia fut une des premières « New York Times Best seller » que j’ai eu l’honneur d’interviewer, avec John Gray, à Chicago. Les vidéos que nous avons tourné ensemble ont énormément plu sur Youtube. Elle m’a fait confiance pour la suite. Sonia m’a toujours encouragé à aller de l’avant. Je l’ai écouté. Lorsqu’elle a déménagé à Paris, j’ai voulu la soutenir dans mon pays. Nous avons co-écrit le Défi des 100 jours pour développement votre intuition. Un réel succès, une joie de travailler avec elle!

Et la Télé de Lilou représente quoi exactement pour toi maintenant ?

La Télé de Lilou représente pour moi le courage que cela m’a demandé de faire des interviews des sujets spirituels à l’époque où ce n’était pas hyper bien vu en France. Des interview gratuites, et disponibles pour tous. Maintenant La Télé de Lilou est une archive précieuse sur des centaines d’auteurs dans le monde. Un partage de connaissance tellement enrichissant à bien des niveaux.

Tu parles souvent de co-créateurs et co-créatrices – tu veux dire quoi par ça ?

Nous sommes tous des cocrateurs et cocréatrices, conscient ou inconscient, négatif ou positif. A tout moment nos actions, nos pensées, créeent notre réalité. Nous cocréons par défaut, ou en conscience. Lorsque l’on réalise la puissance que nous avons de cocréation, notre monde s’ouvre et surtout nous prenons notre place.

Tu as écrit beaucoup de livres dont “’J’ai perdu mon job et ça me plait, “Je n’ai pas d’argent et ca ma plait », « je n’ai pas de religion et ça me plait » « Je suis célibataire et ça me plaît », « J’ai dit oui et ça me plaît », « Je suis enceinte et ça me plait » racontes-nous un peu ces thèmes de livres ?

C’est représentant de ta vie ? Ce sont mes journaux intimes depuis que je me suis fait virée à Londres en 2009! Ils retracent 10 ans de ma vie. Je souhaitais partager la magie de la vie, et les outils, manières de penser, pour atteindre ses rêves et faire face à certaines phases de sa vie, et ainsi transformer les défis en cadeaux. Clairement cette collection est un livre ouvert sur ma vie. Je partage beaucoup de connaissances misent en pratique. Cela fait beaucoup de bien aux lecteurs concernés par le sujet.

Pourquoi le “shift” d’écriture d’anglais vers français ?

J’ai en effet commencé l’écriture de mon premier livre « I Lost my job and i liked it » en anglais car cette période de ma vie s’est déroulée en Angleterre, et je venais de passer plus de 6 ans aux Etats-Unis. J’étais beaucoup plus à l’aise de partager mon intimité et me dévoiler, être vulnérable en anglais, là où j’avais découvert le développement personnel. Arrivée en France je me suis mise à m’autoriser à écrire en français mais là aussi cela m’a demandé d’aller au-delà de mes croyances que je n’était pas capable.

Tu préfères écrire et parler dans quelle langue ?

J’aime le français car j’habite maintenant ici. C’est une langue riche et raffinée. Je trouve l’anglais plus adapté à la communication orale, direct, et percutante, surtout lié au spirituel. J’avoue aimer les deux langues. Je peux facilement passer de l’une à l’autre. Mais en anglais je vais avoir une confiance en moi peut être plus grande, car je sens que j’ai le droit à l’erreur. Je me l’accorde. Je me sens un peu plus libre. Cela dit avec le temps les différences s’estompent.

Plus récemment tu as écrit sur le thème de l’œuf de yoni, « L’œuf de Yoni, Le féminin révélé et libéré » c’est quoi un œuf de yoni et pourquoi les femmes en ont besoin ?

L’œuf de yoni a été un énorme point d’éveil de mon féminin. Avant cette rencontre je m’étais entièrement positionnée par rapport à ce que ma mère m’avait transmis (et c’était déjà très riche en connaissance !)

J’ai découvert L’œuf de yoni en Thaïlande alors que j’étais célibataire. J’ai gagné confiance en moi et avec les hommes. J’ai découvert sur mon corps, ma sexualité, le Tao. Des pierres de différentes qualité vibratoires m’accompagnent au quotidien. Je trouve ça fabuleux de pouvoir l’expérimenter de l’intérieur de son corps une pierre. L’œuf de yoni entre en résonance avec le champ électromagnétique du corps. C’est une fabuleuse et enrichissante expérience. Il m’a paru essentiel vu mon témoignage et ceux de milliers de femmes de mettre en avant cette technique et d’en parler.

Tu as une série de livre autour des « défis de 100 jours » - pourquoi 100 jours ?

100 jours pour créer un nouveau « lifestyle » ! Le Défi a commencé en Floride avec deux amies de développement personnel. Nous nous étions rendu compte de l’impact des stages et de lire des livres, mais nous avons constaté qu’on ne pratiquait pas assez longtemps pour voir une transformation. Alors nous avons créé le Défi des 100 jours et une communauté internationale s’est formée autour d’un programme accessible à tous, sur plus de 3 mois. Ce sont devenus des cahiers d’exercices pratiques pour changer sa vie

Cette série de livres défi de 100 jours tourne autour des sujets de « self-help » de s’améliorer dans plusieurs aspects de sa vie. A ton avis pourquoi ce genre de livre est si populaire de nos jours ?

C’est concret ! Les personnes ayant participé au Défi des 100 jours le font connaitre autour d’eux. Les résultats dans leur vie sont visibles. Ils en parlent et beaucoup commencent une nouvelle saison avec leurs amis ou la famille.

Ton Dernier Défi des 100 jours est « pour éveiller le féminin par la Tao ». Comment a-t-il été reçu ?

En effet c’est le tout dernier et 7eme cahier de la collection. Ce qui se passe est magique. C’est un défi que j’ai co-écrit avec Aisha Seibruth et qui est très riche en connaissances pour la femme. Il fait beaucoup de bien et est arrivé à temps pour les femmes !! Il y a de nombreux exercices de respiration, d’anatomie, d’observations, de danse, la libération des mémoires, et même d’épanouissement sexuel. La Tao permet d’apprendre à alchimiser le négatif en positif, à comprendre son corps et à canaliser de hautes énergies pour créer, manifester ses rêves, ses projets d’âme. Ce cahier est une vraie merveille et les femmes de tout âge ont joué le jeu, échangent sur le groupe privé Facebook de ce Défi des moments forts et puissant. Il a guéri beaucoup de femmes et ce n’est que le début ! Nous avons été plus de 3000 à la commencé en même temps au printemps. Tous les samedis de nouveaux groupes de femmes commencent avec le cahier.

Tes derniers livres si je ne me trompe pas tournent autour de ta grossesse – tu as un enfant il y a peu de temps. Comment cette « arrivée » a changé ta vision du monde ? Est-ce que tu as changé d’avis sur certains thèmes d’écritures du passé à cause du fait d’être maman maintenant ?

Je suis devenue maman à 42 ans. Elle était très attendue mais je ne m’étais pas imaginée du changement que cela allait provoquer en moi. Ce fut un tsunami. Par évidant de voir sa vie prendre un nouveau tournant. Je suis passée par une phase très émotionnelle. Après un an, l’ouverture de cœur, l’envie de partager, de vivre chaque instant encore plus pleinement est présent. Ma vie se transforme positivement et de plus en plus proche de qui je suis maintenant, comme maman épouse et femme. J’ai choisi de faire un livre sur l’agenda de grossesse et sur le récit pré-grossesse ‘j’ai dit qui et ça me plait » et de grossesse et l’accouchement « je suis enceinte et ça me plait » car cela représentait une période de ma vie pleine de défis et de cadeaux (pas toujours visible au premier regard). Mais ce sujet-là est maintenant passé, et je me replonge dans mes sujets liés à l’éveil des consciences.

Et le féminin pour toi maintenant en tant que femme de cette génération, maman, mariée – est- ce que ton avis a changé au fil du temps ?

Le féminin est grand, puissant, vulnérable et mystérieux. J’aime le découvrir sur plusieurs aspects. J’accepte de plus en plus les différentes dimensions et expressions de mon être, de mon âme, de ma personnalité. C’est captivant quand on prend le recul nécessaire. J’ai toujours cette envie de partager ce qui m’a aidé et m’aide à libérer ce féminin. La tao, l’œuf de yoni, la maternité, le couple m’aident à approfondir cette question et vouloir le vivre ensemble, avec d’autres femmes.

Femme de nos jours veut dire quoi pour toi ?

Ça veut dire vulnérabilité de faire tomber les masques pour montrer la femme que nous sommes réellement. Je me suis aperçue tard que l’ouverture de cœur, la sensibilité, se montrer telle que nous sommes, être guidée par les émotions étaient des atouts.

Comment tu jongles ta vie de maman avec ton travail car tu es très active sur les réseaux et tu es très occupée vu de l’extérieure ?

J’ai un mari qui est très présent. J’ai trouvé ma place et mon rythme avec tous ces changements. Je travaille différemment. J’ai envie de vivre plus proche de la nature, et prendre le temps de vivre des instants forts. Je me prévois des moments pour moi seule, des moments de detox, de relaxation, de travail, d’écriture et des moments avec Stella notre petite fille, des moments de couple. J’ai l’impression de plus prendre le temps, d’apprécier et de laisser de la place à mon féminin. Il a encore beaucoup à dire et explorer. Je pense l’avoir mis de côté très longtemps. La vie est sacrée. Expérimenter notre féminin, votre divinité est un cadeau que l’on se fait. J’ai décidé de me l’offrir.

Quels sont tes projets pour les prochaines années et comment tu vois l’avenir suite à ce que nous venons de vivre en crise sanitaire ?

Je fais mes interviews à distance et sur Skype. Comme à mes débuts. J’aime beaucoup cette flexibilité en ce moment. Je souhaite aussi continuer de travailler de la maison, et de choisir un cadre de vie de vacances, tourné vers la nature. J’aime m’offrir cette qualité de vie, et je pense que pour ma part les rencontres seront plus nombreuses et en personnes dans les prochaines années, contrairement à tout le travail digital que j’ai pu faire précédemment. J’aime être à contre-courant, ou du moins créer de nouvelles perspectives. Je reste flexible pour écouter et agir selon mes intuitions. Donc tout est encore possible et ouvert, mais je m’oriente vers de grands et beaux projets qui me comblent de bonheur, et qui sont au-delà de ce que je pensais imaginable. Bizarrement avec la crise sanitaire, les limites s’effacent. Je me sens prête à aller vers de nouveau projets sans résistance.

Qui sont tes héros est pourquoi ?

Mes héros sont des personnes qui suivent leur chemin. Ils ne suivent pas les idées d’autres, ils suivent leur cœur, leur intuition et font ce qui est bon pour eux. J’apprécie les parcours uniques et les personnes qui explorent leur puissance, talents, dons, invisible, et demande de l’aide lorsqu’ils en ont besoin

Quand tu voyages quels sont les choses que tu amènes systématiquement avec toi ?

Un livre, un oreiller, une trousse rituelle pour nettoyer énergétiquement les lieux, huile essentielle, un défi des 100 jours (même s’il pense 1,2kg) maquillage, téléphone portable et chargeur ! ;)

Quels seront tes mots de sagesse ou d’inspiration pour tous ceux qui cherchent à faire se faire du bien dans leur quotidien ?

Il est essentiel de se prendre 3 jours seul, sans téléphone, loin de tout, une à deux fois par an. C’est inconfortable mais enrichissant.

Peux-tu donner quelques titres de livres qui ont inspirés ton chemin ?

Les 4 accord Toltèques, La prophétie des Andes, les livres de Jerry et Esther Hicks, Le Code Sophia (sort en octobre 2020 en France),

Si tu peux choisir une personne avec qui prendre le goûter ce sera qui et pourquoi ? Oprah Winfrey. Je la sais gourmande et nous aurons beaucoup à partager. Un rêve de pouvoir l’interviewer un jour en toute simplicité, au goûter (l’idée me plait). Comme une évidence.

Retrouvez Lilou Macé via son site web ou sa chaine Youtube

 

ab-1280x640.jpgLilou Macé - c'est dans l'air du temps


Sélection de Inspirations & Motivations
Marie Milla - les sons et les énergies

Quand l'appel de l'énergie est là

Du yoga à parti de son salon

Faire du yoga dans son salon....

La Magie de Mai

Retrouvez votre corps - Prenez soin de vous

Gabrielle Alya

Une chanteuse d'étoile

D'Autres Catégories De Style De Vie